Rénovation énergétique dans l’ancien

Gratuit
Recevez toutes nos informations et actualités par Email.

Entrez votre adresse email:

Comment aborder ses travaux de rénovation énergétique en Auvergne ? Quelles sont les erreurs à éviter ?

La première erreur est de penser qu’il suffit d’ajouter des couches d’isolants, partout, de n’importe quels types, le moins cher possible pour en mettre le plus possible. Si c’était le cas, cet article n’aurait aucune raison d’être. N’importe qui pourrait poser 20 à 40 cm de laine de verre dans ses combles, isolerait ses murs avec du polystyrène et tout serait parfait. Malheureusement, c’est infiniment plus compliqué… et bien souvent seul un professionnel pourra analyser et préconiser les bonnes solutions.

On peut considérer qu’un bâtiment est ancien, quand il a plus de 50 ans et qu’il n’est pas en béton. Parce que si il est en béton, pas trop de soucis, laine de verre et polystyrène feront l’affaire, sauf peut-être en été si le toit est en charpente industriel…

Dans les autres cas de figures, mur en pierre et chaux, terre cuite, terre crue, bois, paille ou tous autres matériaux naturels, ce qui représentent environ 90% du parc immobilier Français, l’utilisation de matériaux isolants étanches sera préjudiciable pour la structure de l’habitat et la qualité de l’air intérieur.

Il n’y a pas de recette miracle. Avant d’envisager la rénovation énergétique de votre maison ancienne, dites vous que si elle est en parfaite état structurel, c’est souvent parce que ses murs sont en bon état. Et si ils sont en bon état, c’est d’abord parce que les maçons de l’époque n’étaient pas des manchots et aussi parce qu’il respire ! Il faudra donc bannir les isolants issus de la pétro-chimie ou tous autres matières qui emprisonnent l’humidité dans les murs. Privilégiez la pose d’isolants tels que laine de bois, laine de chanvre par l’extérieur et  ouate de cellulose en vrac pour les combles (par exemple) et faites vous accompagner par un professionnel avant de faire un choix définitif.

  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »